Pierre et sa Pico chaise : le siège bébé en impression 3D

Siège bébé en impression 3D

Aujourd’hui, c’est une rencontre un peu particulière avec Pierre : le gagnant du concours Cults x Dagoma. Avec sa Pico chaise imprimée en 3D, il a remporté le premier prix du concours. Ça a été très serré tant les créations ont été nombreuses, audacieuses et surprenantes ! Retour sur son parcours et son projet.

Bonjour Pierre, encore félicitation pour ce premier prix ! Pour commencer, peux-tu te présenter pour nos lecteurs qui te découvrent ?

Bonjour,  je m’appelle Pierre Rossinès, j’ai 28 ans et j’habite en région parisienne. Mon métier n’a rien à voir avec l’impression 3D. Effectivement, je suis développeur dans une entreprise spécialisée dans les économies d’énergie.

Quel a été ton premier contact avec l’impression 3D, et qui t’a mené jusqu’à gagner ce concours ?

J’ai commencé à m’intéresser au sujet il y a trois ans, mais à l’époque tout était un peu obscur pour moi. De plus, les machines étaient encore hors de prix. J’ai gagné une entrée pour un salon de l’impression 3D à Paris lors d’un jeu concours, et j’y suis allé par curiosité. J’ai découvert beaucoup de choses qui m’ont impressionné, et c’est notamment là que j’ai découvert Dagoma avec sa Discovery 200. C’est en voyant son prix et ce qu’on pouvait faire avec que je me suis convaincu qu’il m’en fallait une. Ce n’est qu’un peu plus tard qu’on me l’a offerte pour mon anniversaire.

Peux-tu nous en dire plus sur l’origine de tes créations en 3D ?

J’ai eu des cours en seconde sur Solidworks et c’est sur ce logiciel que j’ai commencé à modéliser des pièces après avoir eu l’imprimante. Je suis vraiment un débutant en modélisation et j’ai donc commencé petit : des boîtes, des outils (des chargeurs sans Qi, des attaches câble ethernet / fibre optique plats en forme de petits poissons ), une pièce cassée que je voulais réparer, et beaucoup de pièces liées à l’imprimante DiscoEasy elle-même (comme beaucoup, je me suis fabriqué un caisson à base de meuble Ikea et de pièces modélisées et imprimées, mais aussi un dérouleur pour les bobines, etc).

J’ai même réalisé un socle pour trépied permettant de tenir un iPhone, utilisé pour faire un timelapse de la pousse d’un champignon. J’ai publié très peu de modèles, et la Pico chaise est celui dont je suis le plus fier, même s’il reste plein de choses à améliorer dessus. Depuis peu, je me suis mis à Fusion 360 qui est gratuit pour les modélisateurs du dimanche comme moi, et qui propose des options intéressantes de synchronisation dans le cloud.

Qu’est-ce qui t’a poussé à tenter ta chance pour ce concours ?

C’est grâce à ma partenaire de concours, Mathilde. Quand j’ai découvert le concours, je suis allé la voir car je savais qu’elle aimait le Do It Yourself et qu’elle est bien plus créative que moi ! On a cherché des idées ensemble et on a fini par trouver la chaise pour enfants. Elle en a deux qui commencent à grandir et je vais moi-même bientôt être papa (NDLR : félicitations Pierre !), donc ça nous a parlé. On voulait quelque chose qui soit facile à monter, et surtout qui puisse être personnalisé. Comme nous n’avons modélisé que les joints, il est facile d’adapter la taille de la chaise en fonction de l’enfant qui en profitera.

Après avoir fait un croquis et calculé les dimensions et angles, nous avons modélisé les pièces et nous les avons imprimées. Il a fallu pas mal de temps d’impression, un peu de bricolage et quelques pièces ratées pour corriger le modèle final. Nous avons fini l’impression et le montage quasiment le dernier jour du concours. On ne savait pas trop si on devait y croire… On a vu pas mal d’autres participants et de créations qui nous semblaient vraiment de bonne qualité. La chance nous a souri !

L’impression 3D, demain, tu imagines cela comment ?

A court terme, l’impression 3D va probablement se développer sur la même lancée qu’actuellement. Aujourd’hui, les deux principaux freins sont le prix et la difficulté apparente de la création de pièces personnalisées. Dagoma et d’autres marques ont montré que la facilité d’utilisation n’était plus un problème si on prend l’utilisateur par la main.

A plus long terme, cela me paraît évident que l’impression 3D va prendre beaucoup plus d’ampleur. D’une part avec l’augmentation de la précision des impressions. D’autre part avec la mise à disposition de nouveaux modèles tout prêts et de très bonne qualité.

Merci pour ces encouragements ! Un dernier mot pour nos lecteurs ?

Merci à ceux qui ont vu et aimé notre participation, merci aux autres participants qui ont fait du très bon travail et qui m’ont donné des idées pour la suite, et merci d’une manière générale à tous les imprimeurs 3D qui font progresser cette technologie, chacun à leur façon ! 

Grâce à ce concours, tu as réussi à montrer à tous qu’avec un peu d’ingéniosité et une belle équipe, il est facile de créer et imprimer en 3D. Et ton énergie fait plaisir à voir ! Nous sommes donc très heureux d’avoir pu te remettre cette Neva.  Maintenant Pierre, fais-en bon usage !

Et si comme Pierre, vous avez de belles réalisations d’impressions 3D, alors partagez-les nous ! Enfin, vous souhaitez réaliser vous-même votre Pico chaise ? Le fichier est juste ici.

Siège bébé en impression 3DSiège bébé en impression 3D

Suivre:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *