Jean-Guillaume, passionné de Star Wars

Jean Guillaume chez DagomaBonjour Jean-Guillaume, pouvez-vous vous présenter ?

Bonjour Roma, Merci à toute l’équipe Dagoma de m’accueillir. J’ai 53 ans et j’ai toujours été intéressé par les nouvelles technologies. J’actualise en permanence mes connaissances et à force de pratique, j’arrive à atteindre mon objectif, des réalisations concrètes.

Le droïde que vous avez fabriqué est un vrai chef d’oeuvre. Vous êtes passionné de Star Wars ? 

Je suis passionné de Star Wars, l’espace etc… Il y a deux ans, j’ai réalisé une armure de stormtrooper en papier mâché pour la sortie du nouvel opus de Star Wars «rogue one» et je me suis retrouvé, sans l’avoir prémédité, sur la scène du théâtre de Cambrai, accompagné par l’orchestre ! 

Symphonique du conservatoire qui interprétait la marche de l’empereur :

Cette fois, je suis passé au droïde mais via une imprimante 3D c’est autre chose !

Quelles étaient les étapes clefs de la réalisation et est-ce que cela était difficile ? 

En début 2016 je me suis documenté sur les imprimantes 3D. Découverte de Dagoma et de sa Discovery200 ; en juillet réception de l’imprimante. Ensuite, début de diverses impressions 3D. Le projet est lancé quand je suis tombé sur la réalisation et les fichiers STL de Ecogeeco. Ce qui est intéressant, c’est que chacun amène sa petite pierre à l’édifice des autres. Il m’a fallut apprendre les bases étant novice sur le sujet… Grégory du SAV de Dagoma a été fortement sollicité pour résoudre mes soucis d’impressions. J’ai découvert que l’orientation des pièces à imprimer et la qualité du filament étaient primordiales.

Ma petite Disco ma prouvé sa fiabilité malgré mes éditions de 50 heures parfois ! Il y a eu des jours GRRRrrr… et d’autres YESSSsss… ! Je suis même arrivé à créer les antennes via le logiciel Tinkercad. 7 mois plus tard, une dizaine de bobines de PLA, et plus de 60 pièces imprimées (sans compter les ratées), et le PUZZLE attendait l’assemblage. Comment fixer les pièces, maintenir le droïde debout ? Je ne voulais pas d’un support «planche, tube, ou pied». D’où la création de la boite genre «console de vaisseau spatial» et voilà !

Votre prochain projet sera aussi de taille conséquente ?

En premier lieu, il va me falloir partager mon imprimante 3D. En effet, la Discovery donne des idées, mon épouse souhaite imprimer de la déco et des bijoux, mon fils a également ses projets.
Sinon je me dis qu’il ne manque que la parole et la mobilité au droïde, un robot demain peut-être ? (InMoov)

Suivre:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *