Imprime Roubaix en 3D !

Au départ, la volonté de réaliser un événement pour faire découvrir l’impression 3D. L’an dernier, Dagoma a mis en place un premier hackathon : le BDKamp. Cinq jours durant lesquels nous avons ouvert nos portes à 50 makers. Créatifs ou bidouilleurs, on leur a proposer d’élaborer en équipe un produit commercialisable. Ce produit, une box (fabriquée grâce à l’impression 3D, à assembler soi-même. A l’intérieur : les composants qui, une fois associés à des pièces imprimées en 3D, vous permettent de monter un objet ludique, éducatif, pratique…) a été présenté devant un jury, et les vainqueurs ont remporté de nombreux lots.

BDKamp

​Cette année, nouveau concept. Toujours sur le format d’une semaine, l’objectif était de proposer aux jeunes roubaisiens de travailler pour leur ville. Et tout en découvrant la modélisation et l’impression 3D ! La MEL (Métropole Européenne Lilloise) a mis à notre disposition un espace au bord du canal, autour du quel travailler. Les enfants, issus des divers centres sociaux de la ville, ainsi que leurs animateurs, ont ainsi pu réfléchir aux moyens de proposer des abris pour les animaux vivant au bord du canal.

​A la fin de la semaine, ce sont 18 projets uniques et originaux d’abris à grenouilles, souris, insectes ou encore oiseaux qui ont été présentés devant un jury. Le projet coup-de-cœur a permis à l’équipe de remporter une imprimante 3D DiscoEasy200 pour son centre social, et la semaine s’est terminée sur un grand goûter avec tous les participants.

Jour 1 – Première rencontre

Lundi 17 juillet, lancement de l’événement Imprime Roubaix en 3D.

C’est à 14h, après une matinée d’installation dans la salle Pierre de Roubaix (mise à notre disposition par la Mairie), que l’équipe Dagoma accueille les 80 enfants et animateurs inscrits à l’événement. Au programme : une présentation de la semaine, des objectifs de ce projet, et surtout un grand jeu organisé au sein de la Mairie. Quentin Spriet, responsable du canal de Roubaix, a accepté de participer à l’introduction de la semaine, en expliquant au jeune public les enjeux, les tenants et les aboutissants du projet. A 16h, fin de la première journée, et retour aux centres pour les équipes. Mardi matin, rendez-vous au canal pour s’imprégner du lieu et commencer à imaginer les premiers abris pour les animaux.

Jour 2 – Visite du canal de Roubaix et premiers prints

Mardi matin, c’est donc rendez-vous au bord du canal. Le but de la matinée est de prendre connaissance du lieu, et de s’inspirer du décor pour imaginer des endroits où installer des abris pour les différentes espèces vivant sur place. Exploiter un trou dans le sol pour installer un abri à souris, utiliser une branche pour fixer une cabane à oiseaux grâce à un crochet spécialement adapté,  se servir du creux d’un arbre pour y installer un nichoir… Les idées sont nombreuses variées.

Vincent, un bénévole spécialiste de la modélisation est venu nous donner un coup de main, et grâce à ses talents de dessinateur a permis aux enfants de concrétiser leurs idées sur papier, avec un super effet 3D. Ces dessins ont été d’une grande aide au moment de passer à la modélisation car les perspectives  étaient très claires. (Merci d’ailleurs à notre partenaire Verspieren pour le don de papétrie !)

L’après-midi, c’est le début des ateliers de modélisation et d’impression 3D. Aidés de nos supers bénévoles maîtrisant ces technologies, le but est de laisser les enfants découvrir les logiciels qui leur permettrons de modéliser leurs dessins. Donc, première étape, démonstration de l’utilisation de Tinkercad, 3D builder ou encore 3D slash, de Cura by Dagoma, et lancement des imprimantes. Puis, les enfants ont pu pratiquer, manipuler les logiciels, ajouter des formes, créer du vide, et faire grandir leurs projets.

Une intervenante des Espaces Naturels de la MEL est également venue pour guider les enfants dans leurs réalisations, les renseigner dans le type d’espèces animal évoluant au bord dans ce décor, ou encore les conseiller sur les proportions idéales de leurs abris.

A la fin de la journée, tout le monde a pu expérimenter la modélisation, et lancer des premières pièces à imprimer. 

Jour 3 – Impression des projets

La veille, les bénévoles ont pu bien avancer sur le dessin en ligne des projets. La matinée / l’après-midi est donc dédiée à la finalisation des modélisations, et surtout au lancement des premiers prototypes en version miniature. Une fois imprimés, les enfants ont une première idée du rendu final. Cela leur a permis de proposer les dernières améliorations, de corriger les dessins, et de relancer les impressions. Cette fois-ci, en plus de la taille miniature, le but est de les lancer en taille maximale, pour avoir un rendu le plus proche possible de la réalité.

Jour 4  – Séance photo et entrainement aux pitchs

En arrivant le matin, surprise, les prototypes ont pour beaucoup, terminés d’imprimer !

Dernière matinée pour lancer les impressions et finaliser les projets. Puis, séance photo des équipes avec leurs réalisations qui serviront pour la construction du PowerPoint qui illustrera le pitch des équipes.

L’après-midi a quant a lui servi à la préparation des pitchs pour la présentation du lendemain. Des intervenantes de la Médiathèque sont venues partager leur expertise pour aider les enfants dans la rédaction et répétition de leurs pitchs.

imprime Roubaix en 3D
imprime Roubaix en 3D
imprime Roubaix en 3D
Jour 5  – cérémonie de remise des prix

Vendredi, dernier jour ! A partir de 14h, la présentation des projets commence. Le jury est composé de quatre membres :

  • Thomas Duhautois, Chargé de projet Recherche & Développement chez N’Joy
  • Audrey Duthoit, Directrice adjointe de la Maison de l’Eau, de la Nature et de la Pèche
  • Philippe Cunat, Responsable de développement musique et territoires à la Condition Publique
  • Dominique Hénichart, élue à la jeunesse et au numérique de la Mairie de Roubaix

Les enfants ont deux minutes pour présenter leur projet devant l’assemblée, puis répondre aux questions du jury.

Guillaume Delbar, le Maire de Roubaix, nous a fait la surprise de passer durant les présentations. Il nous a également fait le plaisir d’accepter de remettre les prix après la délibération du jury.

Après 30 minutes de discussions, le verdict est enfin rendu. Le projet coup-de-cœur est la cabane à oiseaux Angry Bird, proposé par l’équipe Delt’Alma, du centre social de l’Alma. Ce sont donc eux qui ont eu la grande chance de recevoir l’imprimante 3D, à installer dans leur structure. Cependant, chaque participant a reçu un petit sac préparé avec soin, contenant un mini trophée (imprimé en 3D bien sûr !), un diplôme certifiant avoir réalisé une initiation à l’impression 3D, des bonbons (merci à notre partenaire Lutti) ainsi que de petites surprises Dagoma.

N’Joy a également offert une série de lots, remis aux deuxième et troisième équipes coup-de-cœur du jury.

Enfin, la semaine s’est conclue sur un grand goûter, et chaque équipe a pu repartir avec l’impression de son projet ! 

imprime Roubaix en 3D

Et maintenant, à quelle ville de se réinventer en 3D ? 😉

Suivre:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *