Un bras robotique crée par Maxime

maker faire - dagoma

Le projet de Maxime, un membre de la Dago’team présenté à la Maker Faire de Paris en 2017. L’impression 3D au service de l’automatisme.

Bonjour Maxime, peux-tu te présenter en quelques mots ainsi que ton projet ?

Bonjour ! Je suis Maxime Hirt et j’ai 20 ans. Après un Bac STI2D et un DUT GEII, j’ai intégré l’école d’ingénieur, Polytech à Lille. Mon projet est un bras robotique pour automatiser la production de pièces imprimées en 3D. Cela fait maintenant 3 ans que je travaille sur ce projet. Je suis donc très heureux de le présenter aujourd’hui.

Comment t’es venu l’idée de créer Mr Robot ?

Je suis clairement passionné par l’automatisme et l’impression 3D.  Je voulais donc vraiment mélanger les deux domaines en créant un des premiers robots industriels entièrement imprimé en 3D : un bras robotique !

Comment as-tu découvert l’impression 3D ? Quelle est la première chose que tu as imprimée ?

J’ai tout d’abord découvert l’impression 3D en surfant sur internet il y a un plus de 3 ans. Par la suite, j’ai reçu à noël ma première imprimante 3D : une FlashForge créator Pro avec laquelle j’ai fait mes débuts. Puis, j’ai commencé à imprimer des fichiers trouvés sur internet et à concevoir des petites pièces mécaniques.

Qu’est-ce que t’a apporté l’impression 3D ?

Franchement ? Elle m’inspire. Je transforme l’abstrait en réel de manière simple et je mène des projets qui me plaisent. C’est vraiment une nouvelle façon de penser et de créer ! De plus, c’est également un passe-temps de suivre l’évolution de ce domaine et d’y apporter ma petite contribution.

Quel avenir pour l’impression 3D ?

L’impression 3D en est qu’à ses débuts et mon expérience chez Dagoma conforte le fait qu’il faut rendre accessible cette nouvelle technologie au grand public avec une imprimante simple d’utilisation et Plug-And-Play telle que la Neva. Pour preuve, lors de la Maker Faire de Paris 2017, j’ai pu voir les yeux grands ouverts de certains enfants devant l’imprimante 3D. Ils étaient tellement impressionnés par cette nouvelle technologie et imaginaient, déjà, des créations de jouet.

Merci Maxime ! 

Retour en images sur son passage à la Maker Faire 2017 de Paris pour présenter son projet “Mrobot”: son bras robotique automatisé pour la production de pièces imprimées en 3D et sa flotte de DiscoEasy200.

un bras robotique à la maker faire - dagoma

un bras robotique à la maker faire - dagoma

un bras robotique à la maker faire - dagoma

Suivre:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *