On a retrouvé nos imprimantes 3D Dagoma à l’autre bout du monde !

Tout a commencé par une invitation reçue sur Linkedin pour participer à la deuxième édition du Digital Festival de Tahiti organisé à Papeete, capitale de la Polynésie française.

Après avoir vérifié qu’il ne s’agissait pas d’une blague (on l’avoue), on a décidé de soutenir cette initiative. L’ambition de Dagoma est de rendre l’impression 3D accessible à tous et partout. Cela faisait donc sens de faire découvrir la technologie à quelques 15 599 kilomètres de notre capitale Roubaisienne.

Le CES de la Polynésie

Le Digital Festival a permis de faire découvrir les toutes dernières technologies au BtC, BtB et BtA (administration) pendant 4 jours intensifs. Muriel et Adélaïde, nos deux correspondantes locales, ont tout organisé pour nous accueillir dans les meilleures conditions.
Quelque soit le public, on a ressenti un réel engouement pour nos imprimantes 3D. Chaque jour, nous avons offert une formation d’une heure et demi pour les personnes les plus intéressées et Sam animait en fin de semaine un smartmeeting sur l’intérêt de produire local plutôt qu’importer les produits (vidéo ci-dessous).
Le festival s’est terminé par une annonce live du ministre du numérique , Mounir , annonçant le soutien financier de l’état pour le développement du numérique dans les iles.

Consommer local

Si vous nous suivez depuis un moment, vous savez que Dagoma prône la production local et une consommation plus juste grâce à l’impression 3D. Cela est encore plus vrai dans les îles polynésiennes.

Vivre en Polynésie coûte cher. Très cher. La plupart des produits étant importé, les prix des produits s’envolent (on paye en franc polynésien. 1 euro = env. 119€ fp). Ajoutez à ça, les taxes douanières sur tous les produits qui entrent sur le territoire. Et enfin, ici, les commandes passées sur internet ne peuvent pas être livrées à J+1. Comptez entre 1 semaine et 1 mois.
Quand on a découvert ça, on s’est dit que produire les pièces détachées et les objets de tous les jours prenaient tout leur sens ici. On a fait l’exemple avec un embout d’aspirateur cassé.

Réparation classique :
– 2 semaine d’attente
– 30€ la pièce détachée
– 50€ les frais de port
– +30% de douane sur la pièce + les frais de port

 

Réparation avec l’imprimante 3D
– téléchargement gratuit sur Thinghiverse
– Impression en 3h30
– coût de fabrication de 0.90€

CQFD.

Un représentant local

On doit vous avouer que nous avons été assez fiers de trouver en plein centre ville de Papeete une grande enseigne, à quelques pas du célèbre marché de la ville, affichant en gros caractère : « DAGOMA » en vente ici.

Si vous habitez la Polynésie française ou si vous êtes de passage à Papeete, n’hésitez pas à vous rendre au magasin «  La Bureautique de Tahiti » situé à l’angle des rues Colette et Paul Gauguin (30 Bis) B.P. 210 – 98713 Papeete – Tahiti.

Ils sont équipés de la Disco, de la Magis, et des gammes de filaments DAGOMA. Jean-Pierre et son fils Te-Ata vous accueilleront chaleureusement.

Une population accueillante

Le Nord de la France est reconnue pour son accueil très chaleureux. Et pourtant, nous avons été séduit par tant de bienveillance et d’accompagnement de l’ensemble des personnes que nous avons rencontrés sur place. Du staff de l’hôtel, au conducteur de taxi, en passant par la team du Digital Festival Tahiti et surtout de la part de l’équipe familiale du magasin la Bureautique de Tahiti, on ne peut qu’être admiratifs sur leur sens de l’accueil !

Araua’e Tahiti ! (A bientôt Tahiti)

Repartagez ce contenu à vos proches :
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

Vous aimez notre contenu? Suivez-nous sur nos réseaux