Rencontre avec Fabulous, conseil et maître d'oeuvre en impression 3D

fabulous-conseil-agence-impression3d

Nous avons, chez Dagoma, eu l'occasion de travailler avec Fabulous sur une opération de communication. C'était il y a quelques semaines pour le salon C'Print, à Lyon. Nous avions imprimé des trophées à destination de blogueurs influents.  Arnaud Coulet, directeur de Fabulous, a bien voulu nous parler de l'agence qu'il dirige, et de la 3D.

 

 

Votre agence est conseil et maitre d'oeuvre en impression 3D. Concrètement , ça consiste en quoi ?

Aujourd'hui beaucoup d'entreprises sont tentées par l'impression 3D sans savoir comment bien y aller. Le travail de FABULOUS consiste à les accompagner sur 3 volets :

  • CONSULTING : il s'agit de conseils en innovation pour accompagner les départements R&D dans le développement par exemple d'un nouveau produit, en utilisant tous les avantages compétitifs de l'impression 3D
  • STUDIO : c'est toute la partie conception, modélisation, mais aussi design en 3D car, comme vous le savez, le fichier numérique est le coeur du système pour bien imprimer.
  • FABRICATION : nous avons développé un parc machines unique en Europe sur toutes les technologies industrielles et la majorité des matériaux usuels de l'impression 3D. A ce stade il s'agit donc pour nous de gérer la fabrication en prototypage ou production, en intégrant si besoin aussi les ​post-traitement et​ finitions.

Ce positionnement original nous permet de travailler depuis 2014 pour une vingtaine d'entreprises grands comptes dans des secteurs très variés (Luxe, Médical, Textile, Design, etc.) et d'être considérés comme l'agence conseil impression 3D référent​e​ en France, et bientôt dans d'autres pays européens.

trophées-impression3d-imprimante3d
Les trophées imprimés en PLA par Dagoma
impression3d-imprimante3d
Un exemple d'impression de polyamide 12

 

De la nourriture, du béton, et même de la peau humaine… Pouvez-vous faire un inventaire de ce qu’il est possible d’imprimer aujourd’hui ?

Notre travail consiste aussi à dire à nos clients ce qui relève de la fiction ou de l'effet d'annonce, et ce qui est aujourd'hui possible. C'est pourquoi nous avons publié un guide des matériaux usuels de l'impression 3D, à usage de nos clients et du grand public, pour éclairer sur les possibilités. Effectivement parmi les matériaux originaux, nous comptons par exemple la céramique qui est une technique désormais maîtrisée mais qui est très contraignante en terme de taille. A l'inverse, le sable (silice) ou le béton sont des matériaux qui peuvent être utilisés sur des machines grandes tailles. Je renvoie à la lecture de ce guide pour en faire un inventaire plus complet.

 

Nos clients connaissent bien le dépôt de fil. Mais quelles sont les techniques qui permettent l’impression de ces matériaux étonnants ?

Concernant les techniques industrielles que nous utilisons​ le plus régulièrement​, je dirais que la plus répandue reste encore la technologie dite de frittage laser qui permet aujourd'hui de fabriquer des produits à forte valeur ajoutée du fait de sa précision (de l'ordre de 400 à 500 microns) mais aussi de la diversité des matériaux (par exemple des polyamides avec des certifications médicales ou aéronautiques; mais aussi des métaux. Inox, inconel, aluminium, etc). On parle ici de machines qui ne peuvent absolument pas être “domestiquées” dans les années à venir, tant à cause de leur prix très conséquent (jusqu'à plusieurs ​millions d'euros pour certaines), que par l'écosystème de travail dans lesquelles elles doivent évoluer.

impression3d-imprimante3d-aluminium-creativite
De l'aluminium imprimé. Vous y aviez pensé ?
impression3d-imprimante3d
Avec Fabulous, même la céramique émaillée peut s'imprimer

 

Quelles sont les applications de telles impressions ? Qui a recours à l’impression 3D ?

Les industries de pointe (aérospatial, défense, aéronautique, automobile) ont fait progresser ces techniques il y a maintenant plus de 30 ans.  Elles en sont les premières consommatrices. Pour notre part nous travaillons avec des entreprises dans des secteurs moins avertis mais très en demande, par exemple le médical, la lunetterie, ou encore les secteurs du textile et des équipementiers qui s'y intéressent de très près.

impression3d-imprimante3d-béton
Le béton imprimé, une véritable révolution

 

Rêvons un peu. Quels seront, selon-vous, les matériaux imprimables de demain?

D'ici à quelques années, les matériaux 4D remplaceront les matériaux 3D. il s'agit en fait de matériaux 3D qui réagiront mécaniquement à un stimulus. Pour être plus clair, imaginons par exemple un matériau de semelles de chaussure qui réagirait à l'humidité. Sous l'effet de la pluie la semelle prendrait une forme plus imperméable. Par temps sec, les écailles du matériau s'ouvriraient pour optimiser l'aération. Autre évolution, les matériaux 3D conducteurs comme le graphène, qui pourraient permettre, à terme, d'imprimer des circuits électroniques, voire des systèmes de batterie. De façon beaucoup plus concrète, nous pensons aujourd'hui que le développement de matériaux souples est une promesse intéressante pour créer de nouvelles applications sectorielles, notamment dans l'industrie textile pour qui nous travaillons.

Crédits photos : Fabulous

Repartagez ce contenu à vos proches :
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

Vous aimez notre contenu? Suivez-nous sur nos réseaux